Y’a pas d’âge : Ouvrez l’œil 

L'étonnant festival y'a pas d'âge ! le 2 juillet

Dimanche 2 juillet, la commune de Vigneux-de-Bretagne organise la 5è édition de son étonnant festival : Y'a pas d'âge.


Rendez-vous de 10h à 21h dans le bourg de La Paquelais.

De nombreuses animations ludiques et originales pour petits et grands seront au programme de cette étonnante journée : spectacles de rue, parc d’attractions miniature, rando concerts, espace petite enfance, ateliers en tout genre... Un programme réalisé en collaboration avec les associations locales.

 

> Interview Bidul’art, le créateur de Prunelle de Cezieux dans le Petit Journal de Vigneux-de-Bretagne


Disparition inquiétante de Prunelle de Cezieux, l’invitée d’honneur du festival

Pour les 5 ans du festival Y’a pas d’âge, la commune avait convié Prunelle de Cezieux en invitée d’honneur.

Mais Bidul’art, son créateur, a signalé sa disparition fin mai.

Dans quel but avez-vous créé Prunelle ?
La commune de Vigneux m’a commandé une sculpture « mascotte » pour la prochaine édition de son festival Y’a pas d’âge, que j’ai tout de suite baptisé Prunelle de Cezieux. Depuis plusieurs années, je bidule dans mon atelier à Treillières où je crée des décorations fait-main à partir de matériaux réemployés (appliques, lampes, robots, personnages, bijoux). Cette création me plaisait particulièrement et j’avais hâte de la présenter aux vignolais pour ce festival.


Quand avez-vous constaté sa disparition ?
Mercredi 24 mai aux alentours de 16h24. J’étais parti chercher du matériel à Stations Services (une recyclerie de matières premières à Rezé) pour créer les yeux de Prunelle, dernières pièces manquantes à cette création. A mon retour, la porte de l’atelier était grande ouverte et Prunelle n’était plus là. Une paire de jumelle avait également disparu.


Pouvez-vous nous décrire Prunelle de Cezieux physiquement ?

Prunelle est une créature féminine d’environ 2 mètres . Elle est facilement repérable par ses formes généreuses et son style décomplexé : un ventre en bidon bleu, des jambes en tuyau et une tête en compresseur rouge. Elle porte des jumelles en guise d’yeux.


Quels moyens de recherche avez-vous mis en place ?
Après avoir signalé sa disparition à la mairie, le maire a convoqué une cellule de crise avec le conseil municipal, les services municipaux et moi-même. Il a été décidé d’associer les enfants à nos recherches et de mettre en place La Brigade des Encoll’œil. En même temps, j’ai envoyé tous mes petits bidules à sa recherche. Il ne faudra pas que les vignolais s’étonnent de les croiser partout sur la commune ces prochaines semaines.


Comment les habitants peuvent-ils être associés à cette recherche ?
Prunelle de Cezieux se balade certainement sur la commune à la recherche de l’Ecomusée. Elle m’a laissé un mot où elle écrivait qu’elle « partait s’amuser au Festival Y’a pas d’Age ».

Si vous la croisez, le mieux est de faire un selfie avec elle et de l’envoyer à la brigade des encoll’œil : labrigade@vigneuxdebretagne.fr

Toutes ces photos permettront à la brigade de retracer son chemin. En fin du petit journal de juin, vous trouverez un œil à colorier et à afficher sur votre fenêtre, boite aux lettres, voiture, vélo... Ses yeux seront autant d’indices qui permettront de guider Prunelle vers l’Ecomusée.


Dans le cas où Prunelle de Cezieux lirait ce Petit journal, quel message souhaiteriez-vous lui faire passer ?
Sers-toi de tes jumelles pour découvrir les indices laissés par les habitants, ils te mèneront à l’Ecomusée. Je t’y attendrai avec tes yeux.


« Y’a pas d’âge ne serait pas l’étonnant festival de Vigneux-de-Bretagne sans Prunelle.

Habitants, citoyens, ouvrons l’œil et unissons nos forces pour retrouver Prunelle! » Joseph Bézier, mairie.


on vous attend nombreux!

Écrire commentaire

Commentaires : 0